Recherche

Le Xième Blogue du Chibouki Frustré

« Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture » – Hippocrate

Mois

mai 2014

Poutine, vous avez dit poutine?

poutine

Eh oui!! Après plus de trois mois depuis ma dernière poutine, je me suis payé ce «luxe» en guise de souper.

Pourquoi aujourd’hui? Plusieurs raisons.

La première est qu’une annonce à la télé pour une quelconque chaîne de restaurant m’a donné l’eau à la bouche. La deuxième, et la plus importante raison, est que je voulais tenter une expérience…

Histoire de faire une longue histoire courte, ce matin j’ai été victime de ce qui semble être un sérieux empoisonnement alimentaire, qui s’est traduit par de sérieuses crampes d’estomac accompagnées de fièvre, et cela peu de temps après avoir déjeuner.

Étant donné que c’est le deuxième incident du genre qui m’arrive en un mois, je me suis demandé si, de part mes nouvelles habitudes alimentaires, mon estomac était-il devenu fragile ou capricieux? Je me suis dit que si tel était le cas, une poutine serait un bon challenge, surtout à peine quelques heures après mon indigestion de ce matin.

Résultat: No problems! Pas de crampes, pas de sueurs, pas de fièvres! Donc ça ne devait effectivement être qu’un empoisonnement alimentaire.

Cela dit, ça m’a permis de constater un truc. Bien que j’ai apprécié la poutine en question, je me rend compte que mes goûts ont changés. J’ai dorénavant plus de plaisir à manger une bonne salade all-dressed qu’une poutine qui, autant coté goût que substance , n’est qu’une inclinaison de gras, alors qu’une dite salade offre une combinaison de saveurs et de textures qui, dorénavant, m’apporte d’avantage de satisfaction.

Et dire qu’il y a à peine 6 mois, c’était un de mes cinq plat préféré… Il y a pas à dire… 😉

Mini-critique de film: «Simply Raw: Reversing Diabetes in 30 Days»

57897

Réalisateur: Aiyana Elliot
Année de production: 2009

Avec un sujet relativement similaire au dernier film que j’ai critiqué, «Simply Raw: Reversing Diabetes in 30 Days» relate le cheminement de six personnes atteintes de diabète qui, dans le but de se guérir de leur maladie, ne se nourriront que d’aliments crus pendant 30 jours, voir notamment des fruits, des légumes et des noix.

Contrairement à «Super Juice Me» qui, suite à son manque d’originalité et son absence d’âme, m’avait déçu, «Simply Raw…» m’a grandement touché, de part son angle de focusser sur l’aspect humain du sujet, et non de vouloir vendre un concept ou des notions à tout prix.

Somme toute, une belle surprise que je recommande chaudement! 🙂

Pour visionner le film gratos, cliquez ici!

Pour voir la bande-annonce, cliquez sur l’image ci-dessous.

Déjà 6 mois!

 

DSCF3565_final_mini

Six mois ont passés depuis que j’ai entamé mon virage santé, et je me suis dit qu’un petit recap pourrait être intéressant. Du moins pour moi… 😉

Dans l’ensemble so far so good. Curieusement, même si je n’ai pas modifié mes nouvelles habitudes alimentaires, mon poids semble avoir atteint un plateau lorsque j’ai remporté mon objectif de 180 livres. C’est vraiment curieux car cette «stabilisation» s’est produite presque du jour au lendemain, alors que logiquement je me serai attendu à quelque chose de plus graduel. C’est à se demander si ce n’est pas psychosomatique… 😉

Sinon mes habitudes sont sensiblement les mêmes que celles décrites lors de mes derniers billets sur le sujet. Mon alimentation est toujours constitué à 80% d’aliments «vivants», voir des fruits et (surtout) des légumes et, la plupart du temps, consommés crus.

Coté activités physique, j’ai délaissé la piscine publique et son eau un peu trop chloré à mon goût pour mon vélo, sport que je redécouvre avec plaisir. D’ailleurs, avec mon surplus d’énergie et ma bédaine en moins, j’aime beaucoup cette activité, qui pourtant ne m’emballait pas plus qu’il le faut par le passé. Faut dire que c’est bon sur l’égo de pouvoir monter des pentes sans devoir faire la dernière moitié de l’ascension à pied, chose qui était courante auparavant.

Pour conclure, soyez rassurés, car je ne ressens plus la lassitude que j’ai décrite le mois dernier. Oui le feeling du «tout nouveau tout beau» est parti, mais ça ne me pèse plus… 😉

PS: Ça fait 6 mois que je n’ai pas touché à une Advil, et mon asthme est toujours sous contrôle. En fait, outre une rechute il y a quelques mois, je n’ai pas touché à mon Ventolin depuis des lunes… 😉

Mini-critique de film: «Super Juice Me»

juice

L’idée de base de «Super Juice Me» est intéressante, soit de suivre le cheminement de 8 personnes atteintes de diverses maladies pendant une période de 30 jours, où ils ne consommeront que du jus fraîchement pressé.

Malheureusement avec son documentaire, j’ai l’impression que Jason Vale n’essaye que de profiter du succès du (nettement supérieur) film de Joe Cross, soit mon film fétiche «Fat, Sick & Nearly Dead».

En fait, tout au long de «Super Juice Me», j’avais d’avantage l’impression de regarder un infomercial sur l’extracteur à jus de Vale (le Fusion Juicer) que d’autre chose.

1167391_10152384060765854_8851398137114645227_o

C’est dommage car c’était un film plein de potentiel, et j’aime beaucoup Jason Vale (que je connaissais de «Hungry For Change») mais même si j’endosse toute les notions que Vale véhicule dans son film, le résultat est décevant.

Morale de l’histoire: rien de neuf sous le soleil, à moins évidement que des œuvres nettement plus importantes telles que «Fat, Sick & Nearly Dead», «Hungry For Change», «Crazy Sexy Cancer» et «Food Matters» manquent à votre culture… 😉

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑