cassetete-1024x820

Hum… Que dire après cette absence de 6 mois… Je ne sais trop…

L’humeur est so-so de ce temps ci, et cela pour toute sorte de raisons. Certaines dont je suis conscient, d’autres pas. Je me dis que ça va passer, mais je commence à trouver cette passe un peu longue.

Parmi lesdites raisons, il y en a deux qui sortent du lot, soit mes finances actuelles et ma vie sociale.

Il va de soit qu’au moment où j’ai pris la décision de me passer de coloc, j’étais bien conscient que ça ne serait pas facile financièrement, quoique dans l’ensemble c’est moins pire que ce à quoi je m’attendais. Cela dit, il y a des passes plus difficiles que d’autres, et celle-ci est assez pénible. Je suis bien conscient que ça va éventuellement se placer, mais présentement je trouve ça crissement rough et épuisant.

Dans un deuxième temps il y a ma vie sociale. Veut veut pas, plus je vieillis plus mon cercle d’amis rétrécis. Il y a ceux qu’on perd de vue naturellement (déménagement ou autre), et il y a ceux qu’on écarte de notre vie car, avec le temps, je suis de plus en plus intolérant envers ce qui m’agace et me déplaît. En théorie ça devrait être le contraire, pseudo sagesse oblige, mais dans mon cas il n’en est rien.

Résultat je me retrouve face à un dilemme: rester fidèle à moi-même quitte à me résigner à un semblant de vie sociale, ou faire ma guédaille à affection en faisant des efforts pour « tolérer » ces traits de caractère/agissements qui vont à l’encontre de mes valeurs et de mes intérêts?

Malheureusement ou pas, je penche vers la première option, car je préfère aller me coucher le soir en sachant que j’ai été honnête envers moi-même et, du même coup, auprès des autres, plutôt que d’être un morceau de casse-tête qui, dans l’espoir d’un câlin, essaye de transformer sa forme à tout prix pour pouvoir « fitter » avec les morceaux qui l’entoure… 😉

Advertisements